Effleurer puis fleurir

Tes cheveux qui se prennent dans mes rêves. Être embrassée par tes yeux, par tes joues. Sentir le bonheur qui coule de ta peau à la mienne, fontaine qui prend sa source là où tu me rejoins, et qui ne s’étiole nulle part. Va-et-vient incessant, aussi poétique que la mer, aussi doux et puissant. Interstices remplis de tendresse.
Enracinés l’un à l’autre, grandir. Liés par quelque chose de plus absolu que l’amour.
Brique à brique, s’élever ; aussi solides que les premières cathédrales ; et on survivra à des guerres, on survivra à des raz-de-marée, à des feux de forêts. J’ai foi en nous.
Arroser nos petits instants pour que les bourgeons fleurissent.  Bouquet qui ne fâne jamais, qui devient champ de magnolias ou prairie de tournesols, qui embaume à mesure que le temps avance. Eclore, sous ton aile. Apparaître. Être fidèle à moi-même autant que je te suis fidèle.

Image de love, flowers, and couple

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s