Bonheurs en vrac

Prendre des billets d’avion presque sur un coup de tête. Tokyo en Septembre. Les noms exotiques qui s’empilent et autres temples adoucissent déjà ta vie ; un monde à explorer main dans la main, un monde pur et neuf qui est tout à découvrir, un monde loin, très loin de la faculté.

Compter sur ses doigts et se rendre compte que la moitié de cette année marathon est déjà passée.

Les boulettes de viande home-made de ton amoureux, rien que pour toi.

La vieille patiente qui ne se souvient jamais de ton prénom mais qui te répète à chaque fois « Que vous avez de beaux yeux ! »

Ta place au dernier concours blanc régional : 182, qui regonfle ton estime de toi.

Le magasin de perles.

Les petits mots l’air de rien de ta maman, au fond de la boîte aux lettres, assortis de petits bloc-notes et calendriers de toute taille. Ce n’est probablement pas un hasard s’ils arrivent à chaque fois aux moments où le bât blesse.

La neige qui craque encore sous les pieds, qui résiste.

Sa main chaude sur ta joue.

Ton chien : les câlins du matin, sa façon de lécher le fond des pots de yahourt avec délicatesse et de te sauter dessus quand tu rentres à la maison, ses ronflements qui – qui l’aurait cru ? – te bercent, les discussions précieuses qu’il crée aux coins d’une rue, et cette adoption finalement concrétisée : il reste avec nous.
Si j’avais su combien d’amour transiterait entre lui et nous.

Le choc thermique de tes joues glacées et de la chaleur du foyer, quand tu rentres chez toi.

Le CD que ton grand-frère t’a offert et qui englobe l’appartement d’une douceur certaine.

Les crèmes d’amande Mamie Nova.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s