Le parfum des fleurs, les couleurs, la légèreté soudaine de l’air :
le printemps, même sous la pluie, reste le printemps.

Les battements de coeur, ce quelque chose qui tourbillonne dans mon ventre, ta douceur qui m’enveloppe :
toi là-bas moi ici, même sous les larmes, ça reste toi et moi.

<3 | via Facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s