« La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » R. Werlen

Ce week-end j’ai retrouvé A., cette Amie qui me suit depuis bientôt sept ans, respectant mes distances,
mais toujours présente quand il s’agit de me rattraper au vol lorsque je suis sur le point de me fracasser contre le vide.
Je ne sais pas si les choses sont comme avant; sans doute pas, inévitablement nous continuons à grandir et sommes déjà bien loin de nos douze ans – ce qui a quelque chose de terrifiant.
Mais nous sommes là encore, avec nos différences, nos routes parallèles qui ni ne se croiseront jamais vraiment tout à fait, ni ne cesseront jamais de cheminer côte à côte. Elle est encore là, elle reste, elle accepte tout ce que je suis.
C’était un week-end cocon tout léger, des boutiques, des restos, des shokobons, des discussions de velours qui recouvrent tous les sujets du monde et au creux desquelles je me love. Et des sourires, beaucoup, spontanés, naturels, qui apprécient l’instant juste comme il vient.
On est juste là, ensemble, sans artifices, sans mise en scène, sans faux-semblants, et ça nous va comme ça. Oui, on ne demande même rien d’autre que ça.
Ça, et puis la promesse de se revoir très vite.

Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s