Être heureux, voilà le secret.

Si l’on lève un instant les yeux de nos portables, si l’on enlève nos écouteurs, on se rend compte que la vie est partout, dans tous les recoins du monde, sous toutes ses formes. Et qu’elle nous passe sous le nez sans qu’on s’en aperçoive.

Je n’ai jamais été tant heureuse que depuis que j’écarquille les yeux pour chercher le beau au creux de mes journées. Finalement, le bonheur n’est pas un état passif ; c’est quelque chose qui, comme toutes les autres émotions, comme la tristesse, comme la colère, grignote notre énergie. Il faut savoir filtrer tout ce qui parasite, brouille la toile de notre vie. Il faut, certains jours, aller au-delà de notre envie de fondre en larmes. Serrer très fort les dents, fermer les vannes, devenir – en quelques sortes – hermétique ; et alors inévitablement, on est aussi un peu imperméable au bonheur.

Mais ça ne dure pas. everyday

Le bonheur revient, éternel refrain, comme une vague, vient nous lécher les pieds, ou nous submerge tout à fait sans nous laisser le choix. Et c’est un cercle vertueux, le bonheur crée le bonheur qui crée le bonheur. On sourit, les inconnus autour nous sourient en retour et nous donnent de nouvelles raisons de sourire. C’est un échange muet, perpétuel, un fil invisible qui se tisse des uns aux autres et qui construit comme un filet de survie sous nos pieds, au cas où l’on viendrait à chuter.

Dans les transports en commun, dans la rue, dans la fac, j’apprends à sourire des petites choses. D’une petite toute petite fille qui donnerait n’importe quoi pour être au premier rang du car et s’émerveille de tout. De quatre mamies qui parlent arthrose et hypertension, mais rient ensemble et captent mon amusement, me disent en souriant « profitez de votre jeunesse! ». D’un coquelicot rouge écarlate qui a poussé dans le gravier.

Et moi qui avais toujours craint les autres, qui avais toujours fui les regards, préféré ma cabane de solitude, soudain je trouve de la richesse en chacun, en chaque chose et c’est là-même que je me sens le mieux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s